Publié par : Maylis et Nicolas | 9 janvier 2011

Notre arrivée sur l’Île de Pâques

C’est par une ile mythique que nous commençons notre voyage en Amérique du sud, l’Île
de Pâques. Pour se rendre sur ce qui est la zone habitée la plus isolée de la planète, la
seule solution est de prendre l’avion depuis Tahiti ou Santiago au Chili, et depuis cette
semaine depuis Lima au Perou.

Loin de tout - Situation de l' Ile de Paques

Loin de tout - Situation de l' Ile de Paques

Nous avons choisi Auckland->Santiago->Ile de Pâques, en faisant une journée de pause
à Santiago. Avec à la clef 14h de décalage horaire! Pan, dans les dents! On devait faire 2
jours de pause à Santiago, notre vol initial ayant été annulé et décalé au lendemain, mais
comme nous avons râlé auprès de LAN Airlines pour qu’ils paient notre nuit d’hôtel et nos
repas ils ont miraculeusement réussi à nous retrouver un vol pour le bon jour! Comme
quoi, si on ne râle pas…

Après 5h de vol avec Lan Airlines (très bonne compagnie au demeurant) on arrive à
l’aérodrome l’aéroport de l’Île de Pâques. Avec 2 avions par jour forcément ça n’est pas
Roissy… La piste fait toute la largeur de l’île, il ne faut pas louper l’atterrissage sous peine
de finir à l’eau.

Attérissage au ras de l'eau - Aéroport - Hanga Roa - Ile de Paques

Attérissage au ras de l'eau

Aéroport bien local - Hanga Roa - Ile de Paques

Aéroport bien local

Pour l’anecdote l’aéroport a été financé dans les années 70 par les USA en échange du
droit de s’en servir de piste d’atterrissage d’urgence pour leurs navettes spatiales en cas
de problème. On a guetté mais on n’a vu que des 737!

A l’arrivée Jimena qui tient l’auberge où nous dormirons vient nous accueillir avec des
colliers de fleurs, comme à Tahiti, ça commence plutôt pas mal.

5min plus tard nous sommes déjà à l’auberge. On vous en parle dans le post suivant.

Quelques chiffres sur l’Île de Paques :
– distante de 3700km du Chili (plus que la distance Paris-Moscou) et 4000km de Tahiti
– à 2000km de la terre habitée la plus proche, l’île de Pitcain
– 3900 habitants, des Rapa Nui bien sûr, beaucoup de chiliens (l’île est chilienne) mais
aussi pas mal de Polynésiens. Un peu partout les gens parlent donc français.
– 40000 touristes par an, soit en moyenne 550 touristes chaque jour sur l’île (sur la base
d’un séjour de 5 jours par personne).
– 162km2 (soit 3 touristes par km², on ne se marche pas dessus).

Publicités

Responses

  1. bien joué vous avez réussi à exporter notre réputation de français raleurs !

  2. bien joué vous avez réussi à exporter notre réputation de français raleur !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :