Publié par : Maylis et Nicolas | 19 octobre 2010

Les chinois n’aiment pas perdre la face

Arrivée des plus humides à Suzhou: de nuit, sous une pluie battante. Trouver notre auberge sera folklorique:
1ère tentative: un bus mais tout étant écrit en chinois et nous ayant des indications en anglais, ça a raté. On a bien essayé d’écouter les arrets, mais sans succès.
2ème tentative: un policier et un taxi, qui ni l’un ni l’autre n’ont compris où on voulait aller, mais nous ont envoyé dans un hôtel classe, encore raté
-3ème tentative: un jeune homme à un arrêt de bus. Lui, il nous aura tout donné. Il a acheté un plan, trouvé un taxi à qui il a tout expliqué et qu’il a payé. On a juste pu le remercier car impossible de le payer. Merci cher inconnu.

Bref vous l’aurez compris, les chinois vous aideront tous très gentillement, même s’ils n’ont pas la réponse. Le tout est de tomber sur celui qui sait 🙂

Pour info, il semble qu’à Suzhou il faille en moyenne 2 taxis pour arriver à bon port, dixit les étrangers.

Location:人民东街,Préfecture autonome tibétaine de Gannan,Chine

Publicités

Responses

  1. en bref cette ville porte bien son nom ! c’était le zouzou mais il y a tout de même des zouzous mieux que les autres … mmm trop en forme moi ce matin hihihihihhi bonne route à vous deux bizs BU

  2. C’est un peu la même chose au Japon. En tous cas, ils sont pleins de bonne volonté ! Bonne route. Bisous


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :